La Touraine compte plus d’une vingtaine de châteaux, tous situés dans un rayon d’une heure autour du domaine des Clairaies.
Voici quelques incontournables :

Amboise

Amboise, à 45 minutes à peine du Domaine des Clairaies, fait partie des incontournables des châteaux de la Loire.

La forteresse médiévale d’Amboise devient sous les règnes des Rois Charles VIII et François 1er (fin XVème-début XVIème siècle) la résidence des rois.

Nombre de lettrés et d’artistes européens séjournent à la Cour d’Amboise à l’invitation des souverains, à l’exemple de Léonard de Vinci qui repose dans la chapelle du château.

Azay-le-Rideau

Le château d’Azay-le-Rideau est situé en région Centre-Val de Loire. Édifié sur une île au milieu de l’Indre, l’édifice, tel qu’il se présente aujourd’hui, fut élevé sous le règne de François Ier, par un riche financier, Gilles Berthelot, qui souhaitait concilier innovations venues d’Italie et art de bâtir à la Française. Situé au sein d’un écrin de verdure, le château baigne dans les eaux de l’Indre où se reflètent ces façades. Classé monument historique, le château d’Azay-le-Rideau exprime tout le raffinement d’un château de la première Renaissance française.

Blois

Le château royal de Blois est l’introduction idéale à la visite du Val de Loire car il représente la synthèse de l’architecture et de l’histoire des châteaux de la Loire.
Résidence de 7 rois et de 10 reines de France, c’est un lieu évocateur du pouvoir et de la vie quotidienne de la Cour à la Renaissance comme en témoignent les appartements royaux richement meublés et ornés de magnifiques décors polychromes.
En 1845, il fut l’un des premiers monuments historiques à être restauré et servit de modèle à la restauration de nombreux autres châteaux.

Chaumont sur Loire et ses jardins

Offrant une des plus belles vues sur le fleuve royal, le Domaine de Chaumont-sur-Loire s’étend sur 30 hectares, accueille plus de 385 000 visiteurs par an.
Il réunit le château (XVe – XIXe), ses écuries, son parc paysager conçu par Henri Duchêne ainsi que le Festival International des Jardins (de fin avril à mi-octobre).
Le Domaine accueille également des installations d’artistes contemporains et des expositions de grands photographes.

Chambord

Loin du stress quotidien, en pleine nature, entre fleuve royal jamais dompté et région boisée où se mêlent cerfs et sangliers, se dresse le château de Chambord.

Chambord est le plus vaste et le plus prestigieux des châteaux de la Renaissance Française, né du rêve de François Ier, roi de France , qui ramène de ses batailles d ‘Italie de nombreux artistes tel Léonard de Vinci.

Le Roi aimait se retirer au château de Chambord, pour s ‘adonner au plaisir de la chasse, réservé à l ‘époque à la noblesse

Chenonceau

Propriété de la Couronne, puis résidence royale, le château de Chenonceau est un site exceptionnel, de par sa conception originale sur le Cher mais aussi par sa destinée puisqu’il fut aimé, administré et protégé par des femmes, toutes hors du commun et qui, pour la plupart ont marqué l’histoire.

« Château des Dames » pour l’histoire de France, bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, Chenonceau fut sauvé des rigueurs de la Révolution par Madame Dupin.

Cette empreinte féminine est partout présente, le préservant des conflits et des guerres pour en faire depuis toujours un lieu de paix.
Aujourd’hui, le château de Chenonceau est, après Versailles, le château le plus visité de France.

Cheverny

Situé non loin des châteaux de Blois et Chambord, le domaine de Cheverny est reconnu comme le château de la Loire le plus magnifiquement meublé. Il étonne par la richesse de sa décoration et de son merveilleux mobilier.

Le Clos-Lucé (demeure de Léonard de Vinci)

Le château du Clos Lucé, appelé autrefois le Manoir du Cloux, est situé dans le centre ville d’Amboise au cœur du Val de Loire. C’est au sein de ce château que François Ier invita Léonard de Vinci, entre 1516 et 1519. Il y est d’ailleurs décédé le 2 mai 1519.

Demeure de Léonard de Vinci, le Clos Lucé est classé au titre des monuments historiques en 1862.

La forteresse royale de Chinon

Surplombant la ville, la forteresse royale de Chinon fut construite par le comte de Blois Thibaut Ier.
Elle évoque l’époque où l’histoire de la France et celle d’Angleterre était intimement mêlée. En 1429, c’est dans la grande salle du logis qu’a lieu la rencontre historique de Jeanne d’Arc avec le Dauphin, futur Charles VII.

L’abbaye de Fontevreau

Considérée comme l’une des plus grandes cités monastiques d’Europe, nécropole royale des Plantagenêt, l’Abbaye de Fontevraud frappe autant par sa taille que par son originalité.
Transformée en prison par Napoléon en 1804, elle devient une centrale pénitentiaire redoutée.
Les derniers prisonniers ne la quitteront qu’en 1985.
Aujourd’hui l’Abbaye est un haut lieu de concerts, de colloques et d’expositions. Elle fait également rayonner la création grâce aux résidences d’artistes qu’elle accueille.

Langeais

Aux confins de l’Anjou et de la Touraine, le château de Langeais présente deux châteaux exceptionnels : la tour de Foulques Nerra et le château de Louis XI. Le premier a la particularité d’être le plus ancien donjon de France tandis que le second est à double facette, féodal côté ville et d’inspiration Renaissance côté cour.

La cité royale de Loches

A l’origine, la cité est un petit bourg relais de la vallée de l’Indre, sur le vieux chemin marchand d’Amboise à Poitiers. Vers l’an mil, Loches devient une petite ville médiévale. Au Xe siècle, les querelles incessantes qui opposent les comtes de Blois aux comtes d’Anjou, sont à l’origine de son essor.
Modèle d’architecture militaire, il est transformé en prison royale par Louis XI. Le logis royal, à proximité, joyau de la Renaissance française, haut lieu de l’Histoire de France, a été une résidence de prédilection de la dynastie des Valois.
Sa façade ouverte en terrasse domine la ville et la vallée de l’Indre. Le logis a notamment accueilli Jeanne d’Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne.

Saumur

Le château de Saumur se situe sur la route historique de la vallée des Rois. Construit à la fin du XIe. siècle, le château de Saumur fut tour à tour forteresse, résidence de plaisance, résidence des gouverneurs de la ville, prison, puis dépôt d’armes et de munitions.

Le château d’Ussé

Il était une fois un château aux allures féeriques, surplombant l’Indre et la Loire… tellement merveilleux qu’il inspira Charles Perrault pour sa Belle au Bois Dormant.
Entre Azay le Rideau et Chinon.